Merci burnout ! Le bonheur, l’amour, la gratitude…

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous l’histoire d’une belle rencontre. Oui, une belle rencontre avec quelqu’un qui, chaque jour, me donne envie de crier ma joie d’être parmi les humains et de savourer l’instant présent.

L’an passé, la vie m’a fait marquer un arrêt violent qu’on appelle Burnout.

À l’origine, « burn-out » est un terme de l’industrie aérospatiale. Il désigne une fusée qui décolle, dont le carburant vient à s’épuiser avec, comme conséquence, la surchauffe du moteur et le risque d’explosion de l’engin.  Dans mon cas, mon moteur, après plusieurs alertes a vraiment surchauffé et fin mai 2015, m’a fait exploser en plein vol.

Une Chris en miette, que sa famille et ses amis ont tenté de ramasser à la petite cuillère en lui offrant plein de leur amour et de leur présence.

Pas facile d’assumer un burnout quand on est une personnalité forte, qu’on semble inébranlable, positive, optimiste et rompue à toute épreuve ! Et bien si, c’est arrivé, il n’y avait plus de carburant dans la fusée car il n’avait pas été utilisé de la façon judicieuse, tout était épuisé.

Maintenant, après de longs mois de soins, après force et patience de personnes bienveillantes qui m’ont aidé, après avoir couru un marathon, bénéficié, malgré moi, d’un CLM (Congé Longue Maladie) de 9 mois, me voici en pleine reconstruction ou même carrément en pleine construction car ce qui a été détruit n’existera plus. Petit à petit, les réservoirs de carburant se remplissent de nouveau de toutes ces belles émotions qui nous permettent d’avancer dans le monde, de vivre pleinement chaque instant, de l’apprécier et de partager avec les autres.

J’ai fait beaucoup de belles rencontres sur ce chemin. Aujourd’hui je voulais vous faire partager celle de Florence Servan-Schreiber.

Au détour d’une page web je m’étais inscrite l’an passé à deux des ateliers animés par Florence à Paris. Un qui s’appelle « Plus d’amour » et l’autre  « créer son bonheur ». Après avoir dévoré les deux livres « 3 kiffs par jour » et « Power Patate », rencontrer cette femme en chair et en os m’intriguait énormément. Ses deux ouvrages avaient été, pour moi, une telle révélation, un tel soutien que participer à ces stages m’apparaissait comme une magnifique opportunité de pratiquer en live la psychologie positive.

Il s’est passé beaucoup de choses dans ces ateliers. Je ne les dévoilerai pas ici car, peut-être, certains d’entre vous iront y faire un tour.En toute objectivité, ça devrait être remboursé par la sécu.

Si ça vous dit, vous pourrez trouver tous les renseignements et vous inscrire sur la page web de Florence http://www.florenceservanschreiber.com.

Un jour, via le site, j’ai envoyé un petit mot à Florence, un petit mot tout simple pour la remercier de ce que j’avais appris dans ses ateliers et dans ses livres. Je lui ai raconté un peu ce que j’en avais fait. À ma grande surprise elle m’a répondu très vite de son téléphone, un gentil message très positif qui m’a encouragé à continuer dans cette belle voie de la psychologie positive et dans son application quotidienne.

Alors, je me suis lancée, j’ai fait une chose dont je suis très fière, j’ai écrit ma « lettre de gratitude ».

Mais qu’est qu’une « lettre de gratitude » ?

Vous choisissez une personne importante dans votre vie à qui vous avez envie de dire combien elle compte pour vous et pourquoi. Vous lui écrivez une lettre dans laquelle vous la remerciez, vous lui décrivez l’impact qu’elle a dans votre vie. Après, soit vous envoyez la lettre, soit, si vous souhaitez mesurer en direct ce que procure la gratitude version live et que vous êtes très courageux, vous lisez  votre lettre directement à la personne.

Je vous laisse tester.

Ce fut, pour moi, un des moments les plus intenses de ma vie. J’avais la sensation que mon cœur était totalement ouvert, que l’amour que je ressentais inondait la terre entière, je revivais à chaque phrase tous ces bonheurs et les appréciais de nouveau. C’était totalement magique. Peut-être que la personne à qui cela était destiné n’a pas vraiment compris cette multitude de bonheurs, qui, grâce à sa présence, avait bouleversé ma vie. Ce qui c’était passé, à ce moment là, avec cette lettre était énorme. J’ai réalisé que, pour la première fois de ma vie, j’étais arrivée à apprécier, à reconnaitre tous ces instants présents qui avaient composés ce bout de chemin. Cette lecture m’a permis de les offrir, les dédier par ce pouvoir immense de la gratitude.

Ce fut une expérience incroyablement forte qui a marqué mon chemin de vie. J’ai renvoyé un petit mail à Florence pour lui raconter et elle m’a juste répondu « Wow ! ».

Après le marathon, lorsque j’ai écrit le texte qui est à l’origine de ce blog, je l’ai aussi envoyé à Florence. Elle m’a alors demandé l’autorisation de le publier sur son blog.

Aujourd’hui, je me suis inscrite à un auto atelier en ligne sur son site.

C’est un parcours de 7 jours pour expérimenter les ressorts immédiats du bonheur. On y apprend à :

  • scanner la réalité
  • dépoussiérer ses capacités
  • amplifier ses émotions positives
  • et savourer !

Ce programme m’a séduite, j’adore toutes les expériences que Florence propose. En ce moment le défi 3 kiffs sur facebook pour les followers FB, c’est très sympa.

Pour les ateliers en ligne de Florence, ça se passe ici si vous voulez aussi tenter l’expérience. http://www.3kifsacademie.com/

Du coup, je suis retournée sur le blog de Florence et j’ai cliqué sur la page qu’elle a nommé « Chris à New York » http://www.florenceservanschreiber.com/chris-a-new-york/ et là, j’ai lu, pour la première fois, les commentaires de lectrices sur mon texte.

J’ai ressenti une joie immense, une vraie fierté que mon écrit puisse toucher des gens à ce point. Alors, j’ai eu envie de partager ma joie avec vous en vous racontant un peu ce qui en est à l’origine, cette merveilleuse rencontre avec Florence Servan-Schreiber.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s